Historique

Le Moulin Neuf est situé à Chalandray dans la Vienne (86) sur un bief en rive gauche de la Vendelogne à 200 m du château féodal de la Motte dont il dépendait jusqu'à la révolution française. La présence de plusieurs Moulins dans le fief de la Motte Chalandray est attestée depuis 1406 au moins.
Propriétés de la famille de Montbron puis rattaché au Duché Pairie de la Meilleraye ce fief devient en 1779 la propriété de Madame Jeanne Henriette Milon.
A la révolution la terre de Chalandray appartenait à Jeanne Augustine des Francs épouse d'Arnoult Claude de Poute Marquis de Nieul. Un contrat d’arrentement a été passé par celle-ci au profit de Pierre Potet et Catherine Godu d'une part et François Fillon et Jeanne Potet d'autre part le 2 Floral an XI (22 avril 1803). Ce contrat d’arrentement permet d'établir que ce moulin était celui du château de la Motte Chalandray fief des seigneurs de la Motte de Chalandray dont Jeanne Augustine des Francs était l’héritière et Pierre Moussais le fermier en 1803.
On retrouve également la mention de ce moulin de la seigneurie de Chalandray dans un bail passé le 22 octobre 1738.
Les actuels propriétaires ont acheté le moulin Neuf en 1990 en très mauvaise état, avec le souhait d’y réaliser quatre appartements destinés à la location.
En 1992 avec l'aide d'artisans les murs sont reconstruits et la toiture refaite.
Dès lors le propriétaire a mis tout son temps, son courage, son coeur et son énergie pour réaliser lui-même le reste des travaux.
En février 1995 trois locataires se sont progressivement installés. Le dernier logement est finalisé en 2007.
Parallèlement le propriétaire entreprend un travail de longue haleine, la remise en état du système hydraulique : mur du canal de fuite maçonnage en pierres apparentes du canal d'amenée, défrichage titanesque des 500 mètres du bief d'amenée, construction d'un pont sur le bief. Il remet également en état le four et le lavoir.
En avril 2010, la Direction départementale des Territoires (DDT) autorise le rétablissement de la prise d'eau pour relier le bief à la rivière. Lionel Bertrand, membre de l'association donne un coup de main pour monter les trois barrages nécessaires, provisoires en un premier temps et par la suite maçonnés quand les niveaux ont été constatés corrects.
En janvier 2014 c'est avec l'aide de Michel Daccord, ancien menuisier, membre de l'association des Moulins du Poitou que la construction de la roue est engagée. Alors commence l'abattage des chênes dans le bois jouxtant le moulin, puis place au sciage (par une scierie ambulante) pour façonner les billes de bois qui serviront à fabriquer les bras, les cintres, les coyaux et les planches pour faire les pales. Le montage commence en atelier et en novembre une équipe de quatre passe au montage sur place et tous ont le plaisir de voir tourner la roue quelques jours plus tard.
Depuis l'été 2014 les locations annuelles ont fait place à des gîtes et des vacanciers de toute la France sont accueillis dans un cadre calme et verdoyant.

Gite rural prés de Poitiers et du Futuroscope

  • Facebook